Manava Yoga

École de Yoga alternatif de Tahiti

Accueil L'école Yoga Cours Mots Évènements

Jiddu Krishnamurti

Partage du mois : juillet 2012

"Ce que je vous demande, c'est d'ouvrir votre esprit, non de croire."

T.C.Mac Luhan — "Pieds nus sur la terre sacrée"

19 juillet 2012

Ces textes sont extraits de ce livre, une anthologie de la philosophie, du mode de vie et de la destinée des Indiens d'Amérique du Nord.

"Nous aimons la tranquillité; nous laissons la souris jouer en paix; quand les bois frémissent sous le vent, nous n'avons pas peur."
Chef indien au gouverneur de Pennsylvanie en 1796

"Nous le savons: la terre n'appartient pas à l'homme, c'est l'homme qui appartient à la terre. Nous le savons: toutes choses sont liées. Tout ce qui arrive à la terre arrive aux fils de la terre.
L'homme n'a pas tissé la toile de la vie, il n'est qu'un fil de tissu. Tout ce qu'il fait à la toile, il le fait à lui-même."
Seattle, chef indien Suquamish

"Le Lakota était empli de compassion et d'amour pour la nature, et son attachement grandissait avec l'âge. (...) C'est pourquoi les vieux Indiens se tenaient à même le sol plutôt que de rester séparés des forces de vie. S'asseoir ou s'allonger ainsi leur permettait de penser plus profondément, de sentir plus vivement. Ils contemplaient alors avec une plus grande clarté les mystères de la vie et se sentaient plus proches de toutes les forces vivantes qui les entouraient.
Le vieux Lakota était un sage. Il savait que le coeur de l'homme éloigné de la nature devient dur. Il savait que l'oubli du respect dû à tout ce qui pousse et à ce qui vit amène également à ne plus respecter l'homme. Aussi maintenait-il les jeunes sous la douce influence de la nature."
Standing Bear, chef Lakota (Sioux)

"Nous voyons la main du Grand Esprit dans presque tout: le soleil, la lune, les arbres, le vent et les montagnes; parfois nous l'approchons par leur intermédiaire. (...) Nous croyons en l'Etre Suprême, d'une foi bien plus forte que celle de bien des Blancs qui nous ont traité de païens... Les Indiens vivant près de la nature et du Maître de la nature ne vivent pas d'ans l'obscurité.
Saviez-vous que les arbres parlent? Ils le font pourtant ! Ils se parlent entre eux et vous parleront si vous écoutez. L'ennui avec les Blancs, c'est qu'ils n'écoutent pas ! Ils n'ont jamais écouté les Indiens, aussi je suppose qu'ils n'écouteront pas non plus les autres voix de la nature. Pourtant, les arbres m'ont beaucoup appris: tantôt sur le temps, tantôt sur les animaux, tantôt sur le Grand Esprit."
Tatanga Mani (ou Walking Buffalo), indien Stoney (Canada)

"Vous avez remarqué que toute chose faite par un indien est dans un cercle. Nos tipis étaient ronds comme des nids d'oiseaux et toujours disposés en cercle. Il en est ainsi parce que le pouvoir de l'Univers agit selon des cercles et que toute chose tend à être ronde. Dans l'ancien temps, lorsque nous étions un peuple fort et heureux, tout notre pouvoir venait du cercle sacré de la nation, et tant qu'il ne fut pas brisé. Tout ce que fait le pouvoir de l'Univers se fait dans un cercle. Le ciel est rond et j'ai entendu dire que la terre est ronde comme une balle et que toutes les étoiles le sont aussi. Les oiseaux font leur nid en cercle parce qu'ils ont la même religion que nous. Le soleil s'élève et redescend dans un cercle, la lune fait de même, et tous deux sont rond.
Même les saisons forment un grand cercle dans leur changements et reviennent toujours là où elles étaient. La vie de l'homme est dans un cercle de l'enfance jusqu'à l'enfance, et ainsi en est-il pour chaque chose où l'énergie se meut."
Hehaka Sapa, ou Black Elk, indien Oglala, branche des Dakotas (Sioux)

ECKART TOLLE

19 juillet 2012

"Je ne suis mes pensées, ni mes émotions sensorielles, ni mes expériences. Je ne suis pas le contenu de ma vie. Je suis l'espace dans dans lequel tout se produit. Je suis la conscience. Je suis le Présent. Je suis."

ALFRED DE MUSSET

1er juin 2012

"La bouche garde le silence pour écouter parler le coeur."

MARC-AURÈLE

1er juin 2012

"En te levant le matin, rappelle-toi combien précieux est le privilège de vivre, de respirer, d'être heureux."


HORACE

1er juin 2012

"Ne charge pas tes épaules d'un fardeau qui excède tes forces"


L'INVIATION DE ORIAH MOUNTAIN DREAMER

1er juin 2012

"Je ne m'intéresse pas à la façon dont tu gagnes ta vie,
je veux savoir à quoi tu aspires,
Et si tu oses rêver de réaliser le désir ardent de ton cœur.

Je ne m'intéresse pas à ton âge.
Je veux savoir, si pour la quête de l'amour et de tes rêves,
Pour l'aventure de te sentir vivre,
Tu prendras le risque d'être considéré comme fou.

Je ne m'intéresse pas aux astres qui croisent ta lune.
Je veux savoir si tu as touché le centre de ta propre souffrance,
Si les trahisons vécues t'ont ouvert,
Ou si tu t'es fané et renfermé par craintes de blessures ultérieures.

Je veux savoir si tu peux vivre avec la douleur, la tienne ou la mienne,
Sans t'agiter pour la cacher, l'amoindrir ou la fixer.

Je veux savoir si tu peux vivre avec la joie, la tienne ou la mienne,
Si tu oses danser, envahi par l'extase jusqu'au bout des doigts et des orteils
Sans être prudent ou réaliste et sans te souvenir des conventions du
genre humain.

Je ne m'intéresse pas à la véracité de l'histoire que tu racontes.
Je veux savoir si tu es capable de décevoir quelqu'un pour rester fidèle à toi-même,
Si tu supportes l'accusation d'une trahison, sans pour autant devenir infidèle à ton âme.

Je veux savoir si tu sais faire confiance, et si tu es digne de confiance.
Je veux savoir si tu peux voir la beauté, même lors des jours sombres
Et si tu peux trouver la source de ta vie dans la présence de cette beauté;

Je veux savoir si tu peux vivre avec l'échec, le tien ou le mien,
Et malgré cela rester debout au bord du lac
Et crier: "Oui!" au disque argenté de la lune.

Je ne m'intéresse pas à l'endroit où tu vis ni à la quantité d'argent que tu as.
Je veux savoir si après une nuit de chagrin et de désespoir,
Tu peux te lever et faire ce qui est nécessaire pour les enfants.

Je ne m'intéresse pas à ce que tu es, ni comment tu es arrivé ici.
Je veux savoir si tu peux rester au centre du feu avec moi, sans reculer.

Je ne m'intéresse pas à ce que tu as étudié, ni où, ni avec qui.
Je veux savoir ce qui te soutient à l'intérieur, lorsque tout le reste s'écroule.

Je veux savoir si tu peux être seul avec toi-même,
Et si tu aimes véritablement la compagnie de tes moments vides."

FIODOR DOSTOÏEVSKI

Mai 2012

"Aime les animaux, aime les plantes, aime tout.
Si tu aimes tout, tu percevras le mystère du divin
dans les choses."

composition fleur


Les Sept Prières Sacrés — Noel Knockwood, B.A.

Lundi 30 avril 2012

Oh Grand Esprit, qui est art avant toute chose et qui et qui se retrouve dans tout objet, dans chaque personne et dans chaque lieu, nous implorons Thee. Nous appellons Thee de lieux lointains jusqu'à nos consciences ici présent.
Oh Grand Esprit du Nord, qui donne des ailes aux eaux de l'air et fait avancer la pire tempête de neige en presence de Thee. Qui recouvre la terre avec un tapis brillant comme du cristal et que sur ce calme profond tout son est beauté. Donne-nous la force de resister aux blizzards perçants, cependant fait nous être reconnaissant pour la beauté qui va suivre et qui couvre chaleureusement la terre qui s'éveille.
Oh Grand Esprit de L'Est, le pays du soleil levant, qui tiens dans Ta main droite les années de nos vies et dans Ta main gauche les opportunités de tous les jours. Soutiens nous pour que nous ne négligeons pas nos cadeaux ni ne perdons nos éspoires de tous les jours et les éspoires de chaque année.
Oh Grand Esprit du Sud, duquels le souffle chaleureux fait fondre la glace qui c'est accumulée dans nos coeurs, duquel les odeurs parlent de jours de printemps passés et de jours d'été; qui dissous nos peurs, fait fondre nos rancoeurs, fait bruler notre amour de vrais flammes de verité et de réalitées. Apprends nous que celui qui est vraiment fort est aussi gentil, que celui qui est judicieux fait appliquer la justice avec clémence; celui qui est vraiment vaillant, harmonise courage avec compassion.
Oh Grand Esprit de L'Ouest, le pays du soleil couchant, avec Tes montagnes élevées et Tes vastes prairies, bénit nous avec la connaissance de la paix qui suit comme une robe coulante dans le vent d'une vie bien disciplinée. Apprends nous que la fin est mieux que le début et que le soleil couchant ne glorifie pas en vain.
Oh Grand Esprit des Cieux, les jours infiniement bleus et parmi les innombrables étoiles, rappelle nous que tu est vaste, que tu est trés beau et majestique au-delà de toute connaissance ou de tout récit, mais aussi que tu n'est pas plus loin que le fait d'incliner nos têtes et de lever nos yeux.
Oh Grand Esprit de la Mère Terre sous nos pieds, Maîtresse du métal, Germinatrice de la semence et Réservoir des ressources de la Terre, aide nous d'être reconnaissants pour toujours pour Ton cadeau et Ta génerosité.
Oh Grand Esprit de nos âmes, brulant dans nos coeurs désirants et dans nos aspirations les plus profonds, parle nous maintenant et toujours de façon àà nous rappeller la grandeur et la bonté de Ton cadeau de la vie et soit digne de ce inestimable privilège de vivre.

Paroles de Chaman!

Lundi 30 avril 2012

"C'est beau en vérité, c'est beau,
Je suis l'esprit à l'intérieur de la terre,
Les pieds de la terre sont mes pieds,
Les jambes de le terre sont mes jambes,
La force de la terre est ma force,
C'est beau en vérité, c'est beau,
Les pensées de la terre sont mes pensées,
La voix de la terre est ma voix,
La plume de la terre est ma plume,
Tout ce qui appartient à la terre m'appartient,
Tout ce qui entoure la terre m'entoure,
Et moi je suis la parole sacrée de la terre
C'est beau en vérité, c'est beau"

composition fleur

Paul Valérie

Partage du mois : avril 2012

"La meilleur façon de réaliser ses rêves
est de se réveiller"class="ombrage"

gaivota


AUTEUR INCONNU

Lundi 9 avril 2012

"Toi qui as des mains, tends-les.
Toi qui as un coeur, partage-le.
Toi qui es couché, relève toi.
Toi qui es seul, rejoins les autres.
Toi qui es fatigué, repose-toi.
Toi qui pleures, reprends courage.
Toi qui es écrasé, crie-le.
Toi qui es exclu, refuse-le.
Toi qui es balayé par le vent des hommes, accroche-toi.
Toi qui es perdu au milieu d'une guerre, donne ton amour.
Toi qui as besoin d'amitié, propose-la.
Toi qui fermes les yeux, ouvre-les.
Toi qui ne fais que subir, bats-toi.
Toi qui es replié sur toi, avance au large.
Toi qui es anéantie, reprends vie.
Toi qui n'en peux plus, acceptes un sourire.
Toi qui as de la force, mets-la à disposition.
Vous qui êtes accablés, redressez-vous.
Vous qui recherchez l'espérance, ne désespérez pas.
Vous qui êtes paralysés par la peur, avancez.
Vous qui n'êtes pas écoutés, hurlez.
Vous qui êtes enchaînés, déchaînez-vous."

LISETTE SIMARDL Coach de vie certifié en P.N.L.

Lundi 9 avril 2012

"Va avec les poings dans tes poches
Tu rencontreras des gens fâchés et plein de reproches
Courbe l’échine, le dos rond
Tu rencontreras des gens qui te domineront
Traîne-toi les pieds, désabusé et sans but
Tu rencontreras des gens que la vie a déçus

Si ton horizon et tes objectifs sont petits
Tout ce qui se présentera dans ta vie sera petit
Car si la vie t’offre quelque chose d’épatant
Tu ne pourras le voir, si tu n’as pas appris à voir grand
Plains-toi de tes douleurs et de tes malheurs
Tu attireras des gens, qui eux aussi, pleurent

Car les gens malheureux attirent des gens malheureux
Les gens heureux attirent des gens heureux

Va avec les mains grandes ouvertes
Tu seras surpris de la récolte
Redresse l’échine et regarde les gens dans les yeux
Tu rencontreras ton égal et tu en seras heureux
Emboîte-le pas et regarde au loin
Tu rencontreras des visionnaires
C’est écrit : « Celui qui voit le plus loin, va le plus loin… »

Évite d’être débonnaire…
Car les gens malheureux attirent des gens malheureux
Les gens heureux attirent des gens heureux
La vie est un miroir
Si tu sèmes le désespoir
Jamais tu ne récolteras l’espoir
Penses-y et astique ton miroir!"

JIDDU KRISHNAMURTI

Mars 2012

"L'amour ne peut prendre naissance que dans un total abandon de soi."

JIDDU KRISHNAMURTI

Février 2012

"La peur est une souffrance.
La peur est la non-acceptation de ce qui "est".
La peur n'existe que par rapport à quelque chose.
C'est l'esprit qui crée la peur.
Seule la connaissance de soi peut vous affranchir de la peur.
La connaissance de soi est le commencement de la sagesse et la fin de la peur."

DICTON HOPI

Janvier 2012

Prends le souffle de l'aube nouvelle et incorpore-le en toi ;
il te procurera la force.

RABINDRANATH TAGORE

Le 30 décembre 2011

"Le courant de vie qui coule dans mes veines la nuit comme le jour, coule dans les veines du monde entier et danse avec le même rythme."

meles


THICH NHAT HANH

Le 30 décembre 2011

"Vous avez rendez-vous avec votre vie dans le présent. Si vous ratez ce rendez-vous, vous risquez aussi de rater votre vie."

"Méditer, ce n'est pas éviter les problèmes ou fuir les difficultés. C'est au contraire trouver la force de les affronter. Pour cela, nous devons être calmes, solides et frais comme la fleur. Si nous voulons retrouver notre calme et éclaircir notre esprit, nous devons apprendre l'art du détachement."

"Quelle que soit la tâche que vous effectuez, faites-la lentement, tranquillement, avec l’attention qu’elle mérite. Ne la bâclez pas pour en finir. Soyez relaxé en toute chose et portez y toute votre attention."

macedo do cavaleiros


LA LEÇON DU PAPILLON — AUTEUR INCONNU

Le 30 décembre 2011

"Un jour apparut un petit trou dans un cocon…
Un homme qui passait là par hasard, s'arrêta de longues heures pour observer le papillon qui s'efforçait de sortir par ce petit trou. Après un long moment, ce fut comme si le papillon avait abandonné et le trou demeurait toujours aussi petit.
Le papillon avait fait tout ce qu'il avait pu et il ne pouvait plus rien faire d'autre.
L'homme décida d'aider le papillon. Avec un canif, il ouvrit le cocon et libéra le papillon.
Celui-ci sortit aussitôt, mais son corps était maigre et engourdi et ses ailes peu développées bougeaient à peine.
L'homme continua à observer, pensant que les ailes du papillon s'ouvriraient et seraient capables de supporter le corps du papillon afin qu'il prenne son envol.
Il n'en fut rien !
Le papillon passa le reste de son existence à se traîner à terre avec son corps maigre et ses ailes rachitiques.
Jamais il ne put voler !
Ce que l'homme, avec son geste de générosité, n'avait pas compris, c'est que le passage par le trou étroit du cocon, est l'effort pour que le papillon puisse transmettre la force de son corps vers ses ailes afin de pouvoir voler.
C'est le moule à travers duquel la vie le fait passer pour grandir et se développer.
Parfois, l'effort est exactement ce dont nous avons besoin dans notre vie.
Si on nous permettait de vivre notre vie sans rencontrer d'obstacles, nous serions limités. Nous ne serions pas aussi forts. Nous ne pourrions jamais voler !
J'ai demandé la force
Et la Vie m'a donné des difficultés pour me renforcer.
J'ai demandé la sagesse
Et la Vie m'a donné des problèmes à résoudre.
J'ai demandé la prospérité
Et la Vie m'a donné un cerveau et des muscles pour travailler.
J'ai demandé à pouvoir voler
Et la Vie m'a donné des obstacles à surmonter.
J'ai demandé l'amour
Et la Vie m'a donné la possibilité d'aider les autres.
J'ai demandé des faveurs
Et la Vie m'a donné des potentialités.
Je n'ai rien reçu de tout ce que j'avais demandé mais j'ai reçu tout ce dont j'avais besoin.
Vis ta Vie sans peur, affronte tous les obstacles et vois que tu peux les surmonter! "